Délicieusement bon pour vous

Apprécié dans le monde entier, le cabillaud représente un apport sain à votre menu. Sa teneur en matières grasses de moins de 3 % et son absence de glucides en font un aliment incroyablement maigre. En réalité, 96 % des calories présentes dans une portion de cabillaud proviennent des protéines.
D'ailleurs, c'est le cabillaud de Norvège qui a nourri les tout premiers Norvégiens, leur permettant de survivre aux hivers rigoureux. Aujourd'hui, nous partageons à notre tour ce poisson blanc savoureux avec le reste du monde.

Découvrez ce qui rend le cabillaud de Norvège si bon pour nous.

La composition alimentaire peut jouer sur de nombreux facteurs de risques importants dans le développement de maladies cardiovasculaires, dont le taux de cholestérol dans le sang, la pression artérielle et le risque de formation de caillots de sang. Suivre les recommandations de la Direction de la santé en matière de conseils nutritionnels peut aider à réduire les risques de survenue d'une maladie cardiovasculaire.
The National Council for Nutrition's Report

The National Council for Nutrition's Report

« Developments in the Norwegian Diet 2010 » (Développements dans le Régime norvégien 2010)

Informations nutritionnelles

Valeur nutritionnelle pour 100 g (sans arêtes) de le cabillaud

Énergie 315 kJ
75 kcal
Protéines 17 g
Matières grasses
dont
- Gras saturé 0.7 g
- Graisse monoinsaturée 0.08 g
- Graisses polyinsaturées 0.28 g
dont
- Oméga 3 (n-3) 0.24 g
- Oméga 6 (n-6) 0.02 g
 
Cholestérol 0 mg
Glucides 0 g
Vitamines
Thiamine
C
Riboflavine 0.04 mg
Niacine 4.6 g
B6 0.26 mg
Folate 12 μg
B12 0.8 μg
A 0 μg
D 1 μg
E 1 mg
Minéraux
Calcium 16 mg
Phosphore 190 mg
Fer 0.2 mg
Magnésium 28 mg
Potassium 355 mg
Zinc 0.4 mg
Sélénium 27 μg

Le Skrei

Quatre mois par an, le cabillaud de Norvège migre vers la côte pour se nourrir. En parcourant des centaines de kilomètres, le cabillaud renforce ses muscles pour devenir notre mets national riche en protéines : le Skrei.

Le Skrei est l'un des poissons les plus maigres, car le cabillaud stocke tout son excès de graisse dans son foie et non dans ses muscles. Le Skrei est également une source fantastique de vitamines et de minéraux. Pour en savoir sur le Skrei, rendez-vous sur sa page dédiée.

Informations nutritionnelles

Valeur nutritionnelle de skrei Unité: g / 100g

Matières grasses
(g / 100g)
Glucides Glucides
(g / 100g)
Protéines
(g / 100g)
Filet / Tranche 0.3 <0.1 18
Oeufs 1.7 0 24.3
Foie 60.3 0.7 6.2

Le cœur adore le cabillaud

Comme c'est le cas dans de nombreux pays occidentaux, les Norvégiens présentent un risque relativement important de souffrir d'une maladie cardiovasculaire. Afin d'améliorer la santé cardiaque de chacun, le ministère de la Santé norvégien et des institutions sanitaires telles que l'OMS et la FAO recommandent de consommer du poisson deux à trois fois par semaine, pour une quantité totale de 300 à 450 grammes.

Alimenter le monde

Les protéines représentent une part essentielle de notre régime quotidien. Cependant, elles sont insuffisantes dans de nombreuses régions du monde. La population mondiale est également en rapide expansion et devrait atteindre les neuf milliards d'habitants d'ici 2050. Si l'on considère qu'actuellement, un milliard de personnes souffrent de carences en protéines, le monde devra bientôt en produire deux fois plus pour répondre aux besoins de tous.

En gérant correctement nos stocks de poissons, nous pouvons veiller à ce que le cabillaud reste un aliment riche en protéines pour les générations à venir.

Two children and a woman looking at a cod

Le cabillaud est-il un aliment sûr ?

Le poisson contient de nombreux nutriments nécessaires dans le cadre d'un régime sain et varié. Cependant, comme cela est le cas avec de nombreux autres aliments, il peut également contenir des traces de polluants environnementaux.

Le Comité scientifique norvégien pour la sécurité alimentaire a récemment réalisé une évaluation sanitaire complète afin de mesurer les avantages de la consommation de poisson face aux risques potentiels causés par les polluants environnementaux. La conclusion ? Les avantages contrebalancent largement les risques et nous devrions consommer bien plus de poisson que nous ne le faisons actuellement. En réalité, il recommande de consommer du poissons 2 à 3 fois par semaine.

Foire aux questions

Le secteur du poisson en Norvège respecte la réglementation européenne en matière de sécurité alimentaire. Notre Autorité de sécurité alimentaire est responsable de vérifier la sécurité des aliments, de recommander de nouvelles mesures et de proposer des réglementations. Le Comité scientifique pour la sécurité alimentaire est chargé de réaliser des évaluations des risques.

Le cabillaud de Norvège contient plusieurs nutriments que vous n'obtiendrez pas dans les compléments alimentaires d'omega 3, tels que la vitamine D, les protéines et le sélénium. La synergie de ces ingrédients améliore les effets pour la santé par rapport aux compléments d'omega 3 seuls. Cependant, pour les personnes qui ont des difficultés à consommer deux à trois portions de poisson par semaine, les compléments d'omega 3 peuvent être une bonne alternative pour obtenir la dose recommandée.

Oui, et cela est même encouragé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux femmes enceintes de consommer plus de produits de la mer.

Le Comité scientifique norvégien pour la Sécurité alimentaire a découvert que la consommation de sushis pendant la grossesse est sûre. Si vous préparez des sushis, veillez à ce que la chaîne de froid n'ait pas été interrompue pendant le transport. Vous devez au préalable congeler le poisson au moins 24 heures afin de tuer les parasites.

Plus d'informations

Pour obtenir plus d'informations sur les contrôles de qualité et de sécurité en Norvège, veuillez consulter nos pages dédiées Qualité et Sécurité des produits de la mer.